Publié le

Une chaleur gérée au mieux

Le saviez-vous : notre levain mûrit en permanence entre 20 et 25°C. Comment faire lorsque le froid arrive en hiver ? Maintenir une pièce à cette température serait très énergivore !

Par chance, l’inertie de notre four à bois suffit actuellement à maintenir le fournil à cette température.

Plus tard s’il fait très froid, nous mettons alors le levain à gauche du four dans une petite alcôve contre le four (porte blanche au fond, cf. l’image ci-dessus). 

Il n’y a donc presque jamais à chauffer, même au plus froid de l’hiver. Voilà une récupération bien utile.

L’alcôve contre le four (porte blanche au milieu de l’image) fait office de « chambre de pousse » passive, c’est-à-dire récupérant par contact la chaleur résiduelle de notre four à bois
Publié le

Une seule fermeture à prévoir

La boulangerie est fermée durant les vacances scolaires de la Toussaint. Cette année cela représente du samedi 22 octobre au dimanche 06 novembre 2022 inclus.

Les fournées reprennent lundi 07 novembre.

Saviez-vous qu’avec l’enchaînement des fournées durant l’année, le four ne refroidit jamais en dessous de 150° ?

Alors cette fermeture annuelle est notre seule occasion d’entrer dans le four une fois refroidi, pour vérifier l’état des briques, les recaler sur leur lit de sable lorsqu’elles se sont légèrement déplacées… il ne faut pas être claustrophobe !

Publié le

Tournesol français

Depuis notre création, nous choisissons nos ingrédients selon trois critères primordiaux :

  • leur goût
  • leur proximité géographique
  • la façon dont ils sont produits (nota : on ne parle même pas ici du bio qui est « choisi d’avance », en effet 100% de nos ingrédients sont certifiés bio)
Kaldari, Public domain, via Wikimedia Commons

Après plusieurs années de recherches et d’attente nous avons enfin une bonne nouvelle pour les graines de tournesol (présentes dans le pain aux graines, les crackers aux graines…).

Les voici enfin d’origine française !

Affaire à suivre pour d’autres ingrédients sur lesquels nous faisons d’actives recherches (abricots, figues et raisons secs, et même le blé !).

Publié le

Du sel

La France s’est engagée auprès de l’OMS à réduire de 30% la consommation de sel d’ici à 2025. Le pain est identifié comme un vecteur majeur de cette diminution. Le programme national de l’alimentation et de la nutrition (PNAN) limite à 1,5g la quantité de sel pour 100g de pain dès 2022.

Qu’en est-il dans nos pains ? Toutes les explications ci-dessous.

Alors que les boulangeries modifient actuellement leurs recettes pour réduire le taux de sel à 1,5g pour 100g de pain, sachez que nos pains contiennent :

  • 0,8 à 0,9g pour la plupart des pains
  • 1g pour le pain de mie
  • 0,4g pour le pain du réconfort, déjà si riche en goût apporté par les fruits secs

Soit 30 à 75% de sel en moins par rapport à l’objectif ambitieux que s’est donné la filière !

Comment est-ce possible ? Car la fermentation du levain donne une richesse de goût qu’il n’est pas nécessaire d’imiter par une montagne de sel. Lorsqu’on dit qu’il s’agit de pain à l’ancienne, cela passe aussi par ces détails qui ont de l’importance : le goût provient des ingrédients nobles qui les composent.

Publié le

Les Pains du Vercors recrute !

MISE A JOUR du 25/05 : nous avons reçu de très nombreuses candidatures, le processus de recrutement s’arrête aujourd’hui !


Message original :

Et si c’était vous ? 😃

Photo Vincent Juraszek

Nous recherchons un.e boulangèr.e H/F pour rejoindre notre équipe dynamique et polyvalente.

Les Pains du Vercors est une boulangerie-biscuiterie bio réputée, incluse dans un tiers-lieu appelé La Jolie Colo – Écharlière, à 1000m d’altitude à Autrans.

Au sein de la boulangerie, nous produisons des pains bio au levain, biscuits, brioches et céréales du petit-déjeuner, que nous cuisons au four à bois. La vente se fait sur les marchés et dans les épiceries locales.

Nous avons à cœur d’être attentionnés et soudés les uns aux autres : l’équipe et l’entreprise sont attentifs à chacun (ergonomie des outils, plannings, assistance mutuelle dans les journées de travail…).

Chloé (équipe Les Pains du Vercors)

Poste à temps plein dont les plages horaires sont regroupées sur 4 jours (actuellement du dimanche après-midi au mercredi midi), laissant un immense week-end 🏖 mais nécessitant quelques journées très intenses 💪. Ce planning étant discuté collectivement en équipe, il est susceptible d’évoluer selon les souhaits du candidat et des collègues.

C’est un travail manuel, physique et rythmé par la fabrication du pain, la chauffe du four, les livraisons.

Nous demandons une motivation à la boulange au levain naturel, de la rigueur et de l’autonomie, de suivre les règles d’hygiène des métiers de bouche. Il faut maîtriser des bases d’outils informatiques (lecture de fichiers de type Excel) et avoir le goût du contact humain (travail en petite équipe, contact avec les clients).

Contenu type au sein d’une semaine :

  • préparation des ingrédients,
  • production de pains (pétrissage, fermentation, façonnage),
  • chauffe du four à bois et cuisson,
  • préparation des commandes (pesées, mises en sachet),
  • tournée de livraison sur le Vercors,
  • tenue d’un marché,
  • nettoyage et entretien des locaux

Débutant accepté (une période de formation interne est prévue).
Embauche en CDI, prévue à partir de début août, décalable début septembre.
Salaire selon profil.
✉️ Envoyez votre CV et une lettre de motivation avant le 30 juin à contact@lespainsduvercors.fr !

Publié le

La remorque des Pains du Vercors !

La remorque des pains du Vercors !

Auparavant, notre stand sur les marchés ressemblait à cela :

Notre ancien stand de marché
Pratique en été, mais…
Notre ancien stand n’a pas résisté à la tempête…

Le val d’Autrans-Méaudre est bien venteux ; nous avons attaché, lesté, sanglé notre stand mais las ! Un jour de tempête, patatras. Grand fracas sous une grêle rageuse, notre parasol tordu.

Et puis après tout, l’hiver approchant, nous rêvions depuis longtemps d’un beau stand abrité, pratique à installer.

Et pourquoi pas ? Et si nous fabriquions notre outil de travail nous même ? Nous avons l’habitude de l’auto-construction (notre four à bois)…


Imaginons notre remorque

Nous voici penchés sur des plans adaptés à nos besoins, notre morphologie, en pensant aussi au confort des clients au moment de venir acheter leur pain … Rien n’est laissé au hasard !

Toute l’équipe se met à pied d’œuvre pour la structure principale : métallique d’abord, puis de bois vêtue. Nous profitons de notre intégration dans le projet de La Jolie Colo, qui est un hôtel d’entreprises aux multiples facettes, grâce auquel nous utilisons du matériel.

En partant d’une remorque existante…
L’équipe à pied d’œuvre !

Quelques séances de soudures et découpes plus tard, voici la base de notre futur stand qui prend forme :

Quelques soudures plus tard…
Un toit, des murs… quel luxe par rapport à un parasol
L’équipe des Pains du Vercors construit son propre outil de travail
Porte et fenêtre !

Une porte latérale pour l’entrée des artistes, et un graaand auvent pour abriter les clients (et protéger les pains du soleil, de la pluie et… du vent !).


L’extérieur est en bardage de douglas résistant aux intempéries. Il faudra tenir le gel, le vent, la pluie, bref, tout ce qui peut faire le quotidien d’un hiver en montagne !

Le bardage extérieur
La structure principale est terminée

Nous voici proche d’un stand utilisable ! Mais les finitions sont bien sûr les plus longues à terminer. Vite, l’hiver approche !

Tout est fait main, ce sont les plaisirs de l’autoconstruction

Tout est fait main, y compris les pancartes.

La nouvelle remorque des Pains du Vercors (avant quelques finitions)

Hourra, voici une version pour les premiers marchés !

Illuminés, nos produits sont mis en valeur. Une petite banquette pour poser le sac des clients (et le gel hydroalcoolique !), une disposition agréable. Et pour nous, un confort sans précédent.

Publié le

Stage des 25-26 août 2020 aux Pains du Vercors

Une belle équipe a rejoint le fournil, par l’intermédiaire du réseau Savoir-Faire et Découverte, en cette fin août. Voici une compilation de photos prises par Mariana Gonzalez, stagiaire lors de ces journées, avec son autorisation.